top of page
Rechercher

Violence domestique : un geste à (re)connaître




Demander de l’aide en silence


Lorsqu’une personne est victime de violences physiques, psychiques et/ou sexuelles, il peut être extrêmement compliqué pour elle de donner l’alerte, notamment lorsque l’auteur des violences exerce une forte emprise psychologique ou qu’il ne la lâche pas d’une semelle.


Créé au Canada au printemps 2020 par la Fondation canadienne des femmes et devenu viral sur les réseaux sociaux grâce au hashtag #SignalForHelp, ce geste simple permet à une personne victime de violences de le signaler très discrètement pendant une visioconférence, sans laisser aucune trace numérique, mais aussi dans un commerce, à la pharmacie ou dans un bar, même en présence de l’auteur des violences.


Aujourd’hui popularisé dans les pays anglosaxons, ce geste est encore trop peu connu en Suisse. Il peut pourtant sauver des vies !






Que faire si ce geste vous est adressé ?


Si vous participez à une visioconférence et que l’une des participantes effectue ce geste, vous pouvez par exemple en informer la Police en lui indiquant l’endroit où elle se trouve.



Dans cette courte vidéo, une femme victime de violences conjugales interroge une autre femme sur une recette de cuisine. Cela lui permet de demander de l’aide sans que son conjoint, qui est juste derrière, ne s’en aperçoive. On voit à son visage que la seconde femme comprend immédiatement. Elle garde son sang froid et poursuit l’explication de la recette avant de donner l’alerte, on l’imagine, une fois les caméras éteintes.



Vous êtes commerçant·e, pharmacien·ne, barman ou barmaid et une cliente accompagnée d’un homme vous signale sa détresse avec ce geste ? Gardez votre sang froid et posez-lui des questions fermées (auxquelles elle peut répondre facilement par oui ou par non), sans éveiller les soupçons de la personne qui l’accompagne, afin de savoir si elle a besoin d’une aide immédiate ou si elle souhaite que vous appeliez la Police. Faites en sorte qu’elle reste là où vous vous trouvez, le temps qu’elle puisse être mise à l’abri du danger.


En 2021, près de 20’000 cas de violence domestique ont été recensés dans notre pays. Dans la réalité, il faut y ajouter encore toutes les situations qui ne sont pas connues.



Faire connaître ce geste


À l’automne 2021, en Caroline du Nord (États-Unis), cet appel à l’aide a permis à une une adolescente de 16 ans d’avoir la vie sauve. Depuis la voiture dans laquelle l’emportait l’homme qui l’avait kidnappée, elle a pu alerter un autre automobiliste grâce à ce geste. Celui-ci connaissait sa signification et a ainsi pu appeler les secours et les diriger jusqu’à elle.


Que se passerait-il si les auteurs de violences conjugales venaient à connaître eux aussi ce geste, s’interrogent certaines personnes. Cela ne saurait être un problème dans la mesure où il peut être effectué discrètement, au bon moment. L’information mérite donc d’être très largement partagée et discutée, afin de donner la possibilité aux personnes victimes de violence domestique de signaler leur détresse en silence, sans risquer d’aggraver les violences.


Cette affiche à imprimer est téléchargeable gratuitement ci-dessous, au format A4 ou A5.



affiche_A4
.pdf
Download PDF • 1.56MB
affichette_A5
.pdf
Download PDF • 2.53MB




Illustration Jorm Sangsorn | iStockPhoto


335 vues
bottom of page